Ne posséder que des choses belles, utiles, pratiques et durables

Comment j’ai tout désencombré chez moi?

Suite à mon burn out, j’ai eu besoin de remettre de l’ordre dans ma vie, dans ma maison, et dans ma tête.

J’ai lu les livres de Dominique Loreau qui m’ont beaucoup aidée à « faire le ménage chez moi et le ménage en moi » (Voir Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi. Et si faire le ménage était une thérapie? de Dominique Loreau)

J’ai aimé sa façon d’aborder sa relation avec les choses matérielles, prendre conscience de leur valeur, leur esthétisme, leur qualité, leur utilité ou leur ergonomie. Avoir moins de choses mais avoir quelques belles choses, esthétiques, utiles, pratiques, éthiques et durables. Prendre le temps de choisir les meilleurs objets, les plus beaux matériaux, les prendre en main, nous procurent-ils de la joie?

Cela me fait penser à la cérémonie du thé, ce rituel où chaque objet est précieux, où chaque geste est délicat, précis, solennel.

52286654_2236728423315354_3142558589013458944_n

Mes lectures m’ont amenée à découvrir le slow design. A l’instar du slow food, le slow design est un mouvement qui consiste à choisir des meubles ou des objets de belle qualité, faits avec des matériaux nobles, confectionnés avec une certaine éthique, un savoir-faire, une approche écologique et durable… Bref cela a fait écho en moi.

Dans une société de surconsommation, du tout jetable, de l’obsolescence programmée et des produits made in China, qui sont jetés sitôt utilisés, je ressens un besoin énorme de tout arrêter, de prendre plaisir à choisir, chiner, dénicher la petite merveille qui sera parfaitement adaptée à mon intérieur, prendre le temps de lui redonner son éclat, la mettre en valeur…

69021597_2367631496891712_256703658341695488_n

Le minimalisme

Vivre mieux avec moins. Cela m’a conduit aussi à repenser tout mon intérieur, à ma façon de consommer et à tendre vers le 0 plastique et le 0 déchet.

Maintenant je réfléchis avant de prendre la décision d’acheter. Il faut 30 jours selon Dominique Loreau. Bien souvent, au bout de 30 jours, l’envie d’acheter est passée.

Optimiser les rangement dans ma cuisine

Voici en photo de ma cuisine:

Cuisine minimaliste8

Ma cuisine est toute petite. Donc il fallait impérativement qu’elle soit fonctionnelle et que tous les rangements soient optimisés. Pour ça, le superflu n’avait pas sa place.

J’ai listé scrupuleusement tous les objets, ustensiles et autres gamelles de ma cuisine. J’arrive à un total de 206 objets (pas si minimaliste que ça, en fait!)

Au max, en mettant les rallonges de la table, on peut inviter jusqu’à 12 personnes. On invite rarement 12 personnes, souvent on est entre 6 et 8 personnes.

Voici donc ce qu’il y a:

  • 12 assiettes
  • 12 assiettes à dessert
  • 12 fourchettes
  • 12 couteaux
  • 12 cuillères à café
  • 12 cuillères à soupe
  • 12 verres à eau
  • 12 verres à vin
  • 12 verres à apéritif
  • 6 bols
  • 6 tasses
  • 6 ramequins
  • 4 casseroles
  • 2 poêles
  • 1 couvercle
  • 1 cocotte minute
  • 1 saladier
  • 1 cul-de-poule
  • 1 passoire
  • 1 cafetière à l’italienne
  • 2 spatules en bois
  • 1 fouet
  • 1 décapsuleur/ tire-bouchon
  • 1 ouvre-boîte
  • 1 presse agrumes
  • 1 ciseau
  • 2 biberons
  • 1 gros couteau de cuisine
  • 1 épluche-légume
  • 1 lave-vaisselle
  • 1 réfrigérateur/ Congélateur
  • 1 écumoire
  • 1 louche
  • 10 bocaux
  • 1 pichet
  • 8 boîtes en fer
  • 1 verre mesureur
  • 10 tupperwares en verre
  • 2 plateaux de différente taille
  • 10 torchons
  • 1 table
  • 4 tabourets
  • 1 bassine
  • 1 éponge/tawashi
  • 4 poubelles (1 pour le recyclage, 1 pour le compost, 1 pour les déchets ménagers non recyclable, et 1 pour les verres qui n’est pas dans la cuisine)

cuisine minimaliste 15

Cela signifie que l’on n’a pas de four, pas de micro-ondes, pas de robots, ni de cafetière électrique… Le congélateur tourne dans le vide mais on ne peut pas le différencier du réfrigérateur. Quand le réfrigérateur sera HS on en rachètera un sans congél. Mais bon, en attendant on fait avec.

Donc 206 objets dans la cuisine. Quand même! Je ne pensais pas voir autant de choses.

Cuisine minimaliste7

Ma salle de bain minimaliste… et zéro déchet

C’est par la salle de bain que j’ai commencé mon tri. C’était le plus facile pour moi. Et ça m’a tellement motivée que j’ai fait toute la maison, plus rien ne m’arrêtait.

Et parallèlement à mon tri, j’ai beaucoup lu sur le 0 déchet et le 0 plastique. Marre d’avoir du stock, des produits pleins de parabens, de parfums de synthèse ou autres perturbateurs endocriniens.

salle de bain minimliste

Voici donc la liste de ce que j’ai gardé dans ma salle de bain.

  • 1 savon de Marseille (le vrai à 72 % d’huile d’olive), naturel, hyper économique, convient à toute la famille. Et il est aussi très efficace pour la vaisselle.
  • 1 shampooing solide
  • 1 dentifrice adulte
  • 1 dentifrice enfant
  • 4 brosses à dents en bambou
  • 1 huile végétale qui sert pour le visage, le corps, les cheveux, le démaquillage, les massages. J’utilise l’huile d’avocat bio qui est non-comédogène, riche en vitamine E et B.
  • Des oriculis en bambou pour le nettoyage des oreilles
  • 1 cup menstruelle
  • 10 serviettes hygiéniques lavables
  • 12 serviettes (3 par personnes)
  • 2 gants pour l’exfoliation du corps
  • Un pain d’argile pour nettoyer ma peau en profondeur.
  • 1 porte-savon
  • 1 pince à épiler
  • 1 rasoir et des lames de rechange
  • 1 rasoir électrique/tondeuse pour monsieur
  • 1 coupe ongle avec lime
  • 1 brosse
  • 1 pierre ponce
  • 1 ciseaux
  • 7 paires de boucles d’oreilles
  • 2 colliers
  • 2 bagues (je ne compte pas les bijoux que je porte jour et nuit depuis 10 ans à savoir : 4 bracelets, 3 bagues et 1 collier)
  • 1 sèche-cheveux
  • 1 brosse à cheveux
  • la pochette avec les élastiques de ma fille
  • 1 pic à cheveux
  • 1 échelle en bambou pour poser le linge
  • des débarbouillettes: une serviette de toilette que j’ai coupé en plusieurs carrés et qui sert pour se laver le visage au lieu d’utiliser des cotons jetables.
  • 1 caisse de jouets de bain des enfants
  • 1 marche-pied pour les enfants
  • 1 panier à linge
  • 3 trousses de toilette
  • 4 peignoirs (1 par personne)
  • 1 mascara
  • 1 poudre pour les yeux
  • 1 BB crème (qui n’est pas très clean d’ailleurs)
  • 1 rouge à lèvre
  • 1 déodorant solide

Mine de rien quand on écrit noir sur blanc ce que l’on a, la liste est loooooongue.

Cela fait un total de 74 objets.

Une armoire de 4 saisons

Ici nous avons une seule grande armoire pour toute la famille, soit 4 personnes + le linge de maison.

Voici en détail ma garde-robe:

  • 10 robes (euh, oui je sais ce que tu vas dire!!!!)
  • 3 pantalons
  • 2 joggings
  • 2 leggins
  • 15 hauts
  • 6 pulls/gilets
  • 6 nuisettes/pyjamas
  • 1 maillot de bain
  • 1 bonnet de bain
  • 2 gilets de maison
  • chaussettes/collants/sous-vêtements
  • 3 sacs à main
  • 3 manteaux (les manteaux ne sont pas rangés dans l’armoire, ils sont sur le porte-manteaux dans l’entrée en hiver quand on les utilise, et le reste du temps au garage)

Dans l’armoire, nous avons aussi:

  • 3 sacs de voyage
  • 2 parures de drap complètes par lit soit 6 parures (donc 3 dans l’armoire et 3 sur les lits logiquement)
  • 1 carton avec les chaussettes orphelines, carton que l’on vide régulièrement.

Concernant les chaussures, je crois que je suis raisonnables:

  • 1 paire de chaussures ouvertes
  • 1 paire de chaussures fermées
  • des baskets
  • des tongs
  • des chaussures de rando
  • 1 paire de chaussons

Ce qui nous donne 55 pièces dans l’armoire en ce qui me concerne et 6 paires de chaussures soit 61 pièces au total.

Objectif: 100 objets par personne

Enfin je suis tombée sur un article dans le magazine Flow de Mai-Juin 2016 (oui ça date!) dans lequel il était question du défi que s’est lancé Dave Bruno, à savoir: Réduire ses effets personnels à 100 objets.

100 effets personnels, cela ne comprend pas les objets communs, utilisés par l’ensemble des membres de la famille comme les meubles, les ustensiles de cuisine…

De plus, il est possible de définir des lots. Les chaussettes comptent pour 1 objet même si on a 10 paires.

J’ai voulu relever le défi et compter ce qui m’appartenait vraiment:

  • 1 bullet journal
  • 4 anciens carnets de notes/souvenirs
  • 1 trousse
  • 1 pochette de feutres
  • 1 collection de 30 plantes
  • 1 mascara
  • 1 fond de teint
  • 1 ombre à paupière
  • 1 rouge à lèvre
  • 1 pochette
  • 1 brosse à dents
  • 1 cup
  • 10 serviettes hygiéniques lavables
  • 7 boucles d’oreilles
  • 2 colliers
  • 2 bagues (je ne compte pas les bijoux que je porte jour et nuit depuis 10 ans à savoir : 4 bracelets, 3 bagues et un collier)
  • 1 pic à cheveux
  • 1 bibliothèque de 12 livres (j’ai vendu tous mes livres, c’est le seul et unique regret que j’ai)
  • 4 boîtes de médicaments
  • 1 voiture
  • 1 lampe de chevet
  • 1 ordinateur
  • 1 téléphone portable
  • 1 huile de massage
  • 5 albums photos
  • 1 dossier de papiers administratifs

53 effets personnels + 61 vêtements/chaussures = 114 objets en tout

Je ne compte pas ici mon atelier créatif car c’est certes ma passion mais c’est surtout du professionnel donc je ne le compte pas.

Je précise également que Dave Bruno vit à San Francisco où il fait tout le temps beau, alors qu’ici en Bretagne il faut des vêtements adaptés à toutes les saisons.

De plus par rapport à Dave Bruno, j’ai une cup et 10 serviettes hygiéniques lavables… Et oui!

69732289_2368340206820841_668138250870718464_n

Je partage ci dessus une double page dans mon bullet journal pour m’aider à garder le cap pendant ma transition vers le minimalisme.

Et vous? Ressentez-vous le besoin de vous délester? de vous désencombrer? Avez-vous du mal à vous séparer des choses? Quel a été le déclic? Comment avez-vous procédé? Quelle a été la réaction de votre entourage?

N’hésitez pas à commenter, partager vos expériences.

 

Crédit photo haut de page: Kary Shea

 

 

 

9 Comments

  1. Bonjour Cécile, je découvre ton blog via la page Facebook du rangement à la mode japonaise. Ton intérieur coloré et harmonieux a tout de suite accroché mon regard. Les photos que tu publies sont une source d inspiration et de motovation. Je réalise que nous avons qq points communs ( la Bretagne, la dépression post partum, le bullet journal ( qu’elle chance de savoir dessiner même si là n est pas l’essence du bullet, le désordre ( enfin plus pour toi désormais! ) … ). Cet article me parle, moi qui me sens tellement plus légère après cha que tri. J ai le sentiment d avoir encore trop de choses et l idée de les lister me séduit. Actuellement je suis le défi dont j ai oublié le nom mais qui consiste à se séparer d un objet le jour 1, 2 le jour 2 etc pendant 1 mois soit plus de 400 choses en moins au bout de 30 jours. Je me disperse un peu je voulais surtout t encourager à poursuivre ce blog que je suivrai avec plaisir. Bonne continuation. Emilie

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Emilie pour tes encouragements. Et bravo pour le défi que tu mènes. Je ne peux que t’encourager à aller au bout de ta démarche car ce n’est pas seulement du rangement d’objets, c’est une thérapie intérieure. Et je comprends très bien ce sentiment de légèreté que tu décris à chaque tri, ce sentiment d’y voir plus clair… J’ai plusieurs pages consacrées au désencombrement dans mon bullet, je les partagerais car c’est une aide pour tenir ses objectfs et surtout voir sa progression. Ecrire a été aussi pour moi très libérateur. Bon courage à toi!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s